United Nations High Commissioner for Refugees

Réinstallation

© UNHCR/J. Björgvinsson

Cette alternative, offerte à ceux qui ne peuvent pas rentrer chez eux, est rendue possible par le HCR et les gouvernements

Certains réfugiés ne peuvent pas ou ne veulent pas rentrer dans leur pays parce qu'ils continueront d'y être persécutés. Beaucoup vivent également dans des situations dangereuses ou ont des besoins spécifiques qui ne peuvent pas être satisfaits dans le pays où ils ont trouvé une protection. Dans ces circonstances, le HCR aide à la réinstallation de réfugiés dans un pays tiers car c'est la seule solution durable sûre et viable. Sur les 10,5 millions de réfugiés relevant de la compétence du HCR dans le monde, l'agence en oriente seulement 1 % environ vers la réinstallation.

Seul un petit nombre de pays participent aux programmes de réinstallation du HCR. Les Etats-Unis sont le principal pays de réinstallation dans le monde, tandis que l'Australie, le Canada et les pays nordiques offrent également un nombre important de places chaque année. Ces dernières années, le nombre de pays engagés dans la réinstallation a augmenté en Europe et en Amérique latine.

Le pays de réinstallation offre une protection juridique et physique aux réfugiés, notamment l'accès aux mêmes droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels que pour leurs citoyens. Cette protection devrait permettre aux réfugiés d'être naturalisés.

En 2008, le HCR a présenté les noms de plus de 121 000 réfugiés pour examen par les pays de réinstallation - le nombre le plus élevé en 15 ans, soit 22 % de plus qu'en 2007 (98 999 personnes). Concernant les nationalités, les principaux bénéficiaires des programmes de réinstallation gérés par le HCR étaient des réfugiés d'Iraq (33 512), du Myanmar (30 388) et du Bhoutan (23 516).

En 2008, 65 548 réfugiés sont partis vers 26 pays de réinstallation, contre 49 868 réfugiés l'année précédente. Le plus grand nombre de réfugiés réinstallés avec l'aide du HCR provenaient de Thaïlande (16 807), suivi du Népal (8 165), de la Syrie (7 153), de la Jordanie (6 704) et de la Malaisie (5 865).

La réinstallation est une expérience qui change la vie. Elle représente à la fois un défi et une récompense. Les réfugiés sont souvent réinstallés dans un pays où la société, la langue et la culture sont complètement différentes et nouvelles pour eux.

Leur offrir un accueil et une intégration efficaces est avantageux tant pour le réfugié réinstallé que pour le pays d'accueil. Les gouvernements et les partenaires ONG offrent des services pour faciliter leur intégration, comme une orientation culturelle, des cours de langue, une formation professionnelle ainsi que des programmes favorisant l'accès à l'éducation et à l'emploi.

Actuellement, dix gouvernements acceptent plus de 95 % des réfugiés réinstallés chaque année. Il s'agit de l'Australie, du Canada, du Danemark, de la Finlande, de la Norvège, de la Nouvelle-Zélande, des Pays-Bas, de la Suède, du Royaume-Uni et des Etats-Unis. La priorité du HCR est de trouver d'autres Etats disposés à accueillir des réfugiés vulnérables.

Rapatriement

Le HCR travaille avec le pays d'origine et les pays d'accueil pour aider les réfugiés à rentrer chez eux

Intégration sur place

Grâce à l'intégration dans leur communauté d'accueil, les réfugiés peuvent vivre dans la dignité et dans la paix

URL: www.unhcr.be/fr/profil/nos-activites/solutions-durables/reinstallation.html
copyright © 2001-2014 UNHCR - all rights reserved.